Calendrier
Comment ça marche
Parleurs

Accueil > Bibliothèque > Et si on privilégiait la marche pour les trajets courts ?

Et si on privilégiait la marche pour les trajets courts ?

La marche est le moyen de déplacement le moins coûteux, le plus sûr (on ne risque pas de tomber en panne) et le plus écologique (il fonctionne à l’énergie renouvelable) et ne nécessite aucun équipement technologique (à l’exception d’une bonne paire de chaussures).

En plus c’est un sport, bon pour la santé et qui peut être pratiqué par tous. Il est prouvé que la marche à pied contribue à la fois à l’entretien physique et mental du corps. Une demi-heure de marche quotidienne permet de maintenir l’organisme en bon état, une heure par jour de marche permet de maintenir un niveau de stress bas. Enfin, marcher est convivial, c’est un temps de rencontre avec l’autre que l’on croise, que l’on salue, un temps pour discuter avec ses enfants que l’on amène à l’école…

A pied on parcourt 500 m en moyenne en 8 mn, 1 kilomètre en 16 minutes. Lorsque l’on sait qu’en Ile-de-France, ¼ des déplacements en voiture font moins d’1km et qu’un déplacement sur 8 en voiture moins de 500m… on se dit qu’il est temps de chausser ses baskets ! Et vous qu’en pensez-vous ?

Contributions

  • jolyjc30 juillet 2013, 01:30

    Utiliser son vélo pour se rendre à son collège en toute sécurité, quel bonheur pour son enfant ! Mais il ne faut pas habiter à PORT CERGY et être scolarisé au collège des TOULEUSES. Sur ce secteur, beaucoup d’améliorations pourraient se faire tant pour les collègiens, les nombreux vététistes et randonneurs...

  • anael6 juillet 2013, 12:22

    La marche est essentielle pour comprendre une ville. Grâce à la passerelle qui donne sur le quartier de la croix petit et son jardin, le déplacement en marche sera facilité.

    J’ai vu que Boulevard du port les trottoirs seront agrandies. Ne conviendrait-il pas de faire la même chose boulevard de l’Oise ? En effet, pour accéder aux linandes, ce boulevard est bruyant et pas très agréable. Il est préférable de passer par l’avenue du ponceau et l’avenue du nord mais c’est plus long. Comment transformer ce boulevard de l’Oise qui fait un peu autoroute ou Périphérique comme le boulevard Davout à Paris, trasnsformer grâce au tram.???

    1 vote
  • Sylvain27 juin 2013, 10:44

    Les parcours piétons (tout comme les parcours vélo) sont des parcours d’obstacles dans l’agglomération. Le piéton doit faire des détours pour contourner des voies de circulation automobiles, attendre qu’un automobiliste daigne le laisser passer (ou que le feu passe au vert), monter et descendre des trottoirs, passer sur la chaussée car beaucoup trop de voitures sont stationnées sur les trottoirs, etc.
    Ces petits désagréments deviennent une entrave majeure à la motivation du piéton lorsqu’ils se multiplient.
    Monter et descendre du trottoir est aussi très gênant en fauteuil roulant ou en poussette. Au Danemark une idée intéressante fonctionne : le trottoir traverse la chaussée, il est continu et les piétons n’ont pas de marche à passer. Le passage piéton est en quelque sorte réhaussé à la hauteur du trottoir. La priorité est ainsi donnée aux déplacements piétons et ce sont les voitures qui ont à passer la marche. Le deuxième avantage est ainsi de forcer les voitures à ralentir à l’approche des passages piétons. Les voitures ralentissant, le piéton est plus facilement prioritaire et ses déplacements fluidifiés, surtout s’il est en fauteuil ou avec une poussette.
    Il existe quelques passages réhaussés dans l’aggomération, souvent proche des écoles, ils sont très pratiques.
    Peut-être peut-on imaginer les multiplier dans les quartiers résidentiels et commerciaux où la vitesse des véhicules doit être modérée et la circulation des piétons encouragée ?

    4 votes
    • Marie-Catherine Animatrice30 juin 2013, 15:54

      Bonjour Sylvain
      je comprends vos remarques sur les parcours piétons et la nécessité de s’assurer que ces parcours soient le plus pratique et agréable possible, mais au risque d’apparaître un peu en contradiction avec vous, je me demande si les conditions de ce parcours sont vraiment une limite à la marche, pensez vous vraiment que les gens prennent leur voiture plutôt que leurs pieds pour des trajets courts parce que les trottoirs sont encombrés ou les passages piétons insuffisamment protégés ?

    • Sylvain2 juillet 2013, 10:13

      Bonjour Marie-Catherine,

      Je pense sincèrement que la qualité des cheminements piétons influence le choix du mode de déplacement.

      Par exemple, si le trajet que doivent emprunter vos enfants pour aller à l’école ou à leur activité de loisir n’est pas suffisamment sécurisé, si par exemple ils doivent traverser des rues à forte circulation, sans passages protégés, si les trottoirs sont squattés par des voitures, ce qui les oblige à marcher sur la chaussée, on peut comprendre que vous hésitiez à les laisser y aller à pied et que vous les emmeniez en voiture.
      Personellement j’ai des commerces à 10mn à pied de chez moi, dans deux directions opposées. L’un des deux parcours est agréable et sécurisé, je l’emprunte régulièrement à pied pour aller faire certaines courses tout en me baladant (quand il fait beau). Quant à l’autre trajet, il est dangereux car une partie est sans trottoir, bruyant car les voitures roulent très vite, et les traversées de chaussées sont laborieuses car les voitures laissent difficilement passer les piétons. Quand je dois aller dans cette direction je prend la voiture.
      Le fait de ne pas se sentir à sa place lorsqu’on est piéton, d’avoir le sentiment d’être un intru au milieu des voitures est révélateur du fait que certains itinéraires sont mals adaptés aux piétons, et celà n’aide pas à promouvoir la marche.

      Donc oui, pour moi, la qualité des cheminements piétons (ou vélo d’ailleurs) joue un rôle primordial sur la motivation à laisser la voiture pour choisir la marche (ou le vélo).

  • Kévin27 juin 2013, 08:37

    Je suis tout à fait d’accord, pour le moment pour aller de la rue de Villarceaux à la rue de Pierre de Courbertin où se trouve le Hall Saint Martin et le Gymnase Philippe Hémet, j’y vais en marchant mais je dois traverser bien trop de passage piétons dangereux (au moins 5) si je veux aller au plus court ! Et en passant par le parking des 3 fontaines, ce n’est pas très rassurant sans compter les 3 passages piétons entre le boulevard du port, de l’avenue François Mitterrand et ... de l’autoroute A15 !

    JPEG - 102 ko
    5 votes
  • ciboulette23 juin 2013, 11:44

    Oui bien sûr, la marche pour les trajets courts.
    Et alors priorité au piéton , notamment aux passages piétons .
    Trop de bouton poussoirs (quasiment tous) ne fonctionnent pas ou alors le piéton attend, attend trop longtemps.
    Presque tous ceux de l’agglo sont en panne ou ont un délai d’attente prohibitif : on pousse le bouton et on passe au vert, parce qu’il faut tjs attendre que les voitures aient fini de passer !
    Un passage terrible : sur le bd Mitterand, qui mène à l’Université : on doit traverser la bretelle d’entrée de l’autoroute et le feu ne passe jamais au rouge.
    Heureusement qu’il y a principalement des étudiants, parce que le risque de se faire tailler un short est très grand !

    5 votes
    • Sebsity24 juin 2013, 22:25

      Entièrement d’accord sur la priorité aux piétons ! Je crois même que c’est dans le code de la route non ? Actuellement un très grand nombre de conducteurs ont l’habitude de ne s’arrêter que contraints et forcés. Souvent c’est par ignorance du Code car ils croient que les piétons n’ont pas de priorité ! Hors c’est faux, et même depuis 2011 en dehors d’un passage piéton ! Il faut espérer justement que les passages piétons avec feu, en dehors des croisements soient retirés ! J’ai emprunté ce passage étant étudiant, le gros problème est plutôt sa position et la vitesse des véhicules en général.

    • Marc958 juillet 2013, 16:31

      S’agissant des obstacles qui découragent les trajets à pieds, le franchissement des carrefours routiers est certainement quelque chose qui pourrait s’améliorer. Il suffit d’essayer de traverser, par exemple, le carrefour Bld de l’Oise - Bld de l’Hautil, près de la gare RER de Cergy Préfecture, pour s’apercevoir que :
      - quasiment impossible de traverser les deux chaussées d’un boulevard en une seule séquence de feux (sauf à être déjà en place, à démarrer au quart de tour dès que le feu piéton passe au vert sur la première chaussée, et à marcher très rapidement) ; le reste du temps, on attend, alors que l’essentiel du délai serait disponible (les feux voitures sont souvent encore, ou déjà, rouges) ;
      - généralement, il est plus prudent de traverser lorsque le feu piéton est rouge (comme dit plus haut : c’est souvent aussi rouge pour les voitures), et dangereux de traverser lorsque le feu piéton est au vert (car le feu est vert pour les voitures venant de la chaussée perpendiculaire, et celles qui tournent à droite - et donc vous passent dessus - s’estiment clairement prioritaires et ne prennent absolument pas garde au feu vert des piétons).
      En résumé : la durée des feux verts piétons pourrait à l’évidence être nettement augmentée sans avoir à modifier celle des feux pour voitures ; en revanche, une signalisation très visible des passages piétons, et de la priorité qui leur est accordée pendant le "vert", assortie peut-être même d’un rehaussement de leur niveau, serait, simultanément, indispensable.

  • jlpy23 juin 2013, 00:08

    Il faudrait savoir si l’on parle de déplacement utilitaire ou de promenade voire de randonnée. Un PLD, à mon avis, c’est d’abord orienté déplacements utilitaires. Il ne faut pas confondre déplacement utilitaire et loisirs. Quant à la demi-heure de marche quotidienne, les spécialistes vous disent qu’elle n’a un effet bénéfique que si elle est faite d’une seule traite et d’un bon pas. Une demi-heure ce n’est pas 3 fois 10 minutes ! Oui, il y a des tas d’endroits pour se promener dans Cergy-Pontoise. Les seuls déplacements utilitaires faisables à pied dans un temps raisonnable sont ceux au sein d’un des pôles urbains de Cergy-Pontoise (Vauréal, Cergy-le-Haut, Cergy-Centre, ...). Dès que l’on veut aller de l’un à l’autre, les durées de trajets deviennent prohibitives ? Et je ne parle pas des trajets avec un gros sac, un jour de pluie (il ne pleut jamais à Cergy, c’est bien connu),...Quand vous arrivez au bureau ou à l’université vous êtes "frais" !
    Mais il faut aussi flécher les parcours. Je me suis encore perdu, il n’y a guère plus qu’un mois dans les petits chemins du quartier des Touleuses !

    3 votes
    • Marie-Catherine Animatrice24 juin 2013, 09:03

      vous avez raison jlpy nous parlons avant tout des déplacements utilitaires et non de loisirs même si promouvoir la marche à pied ou le vélo de loisirs peut peut-être aussi favoriser les déplacements utilitaires actifs (piétons vélo). Flécher les parcours en distance/temps ?

    • Sebsity24 juin 2013, 22:07

      Effectivement, restons dans l’optique du sujet, les trajets courts, 1 km voire 3 maximum ! Comme nous sommes tous en sucre, c’est connu, la pluie peut nous faire fondre ! Comme disait un ami, il n’y a pas de mauvais temps mais des mauvais équipements. Sans rire, pour un trajet court, sans évènement climatique extrême, on peut arriver frais et dispo non ?
      Pour le fléchage, c’est certain que sur ce point il y a des améliorations à faire !

  • samcergy21 juin 2013, 10:48

    LE fil d’ariane c’est sympa avec des jolies photos plein soleil en été.
    La réalité est que traverser des rues desertes, mal eclairées etc...ca n’incite pas du tout à la marche.
    On se sent pas en securité quand on marche en dehors des zones denses donc la voiture reste l’outil le plus pratique dautant que les bus en dehors des heures de pointe la semaine sont tout simplement inexistants.
    Cergy n’est pas Paris avec 14 lignes de metro , des trams, des bus etc...pour pouvoir penser que la marche a pied ou le velo sont des solutions alternatives.
    A Cergy si vous n’avez pas la voiture vous ne pouvez rien faire ni le soir ni le week end.

    4 votes
    • Charlotte animatrice21 juin 2013, 15:10

      Vous citez l’éclairage, l’animation des rues... Voyez-vous d’autres moyens qui permettraient de réduire le sentiment d’insécurité ?

    • samcergy21 juin 2013, 15:42

      je pense qu’il faut creer de l’animation dans la ville a travers l’intallation de commerces divers partout ou cela est possible car a force de ne faire que des quartiers residenciels en fait cela se transporte en no man’s land glauque.
      Je suis convaincu que la degradation entraine d’autres degradations. En clair plus une rue, une ville est en bon etat et bien entretenu et moins elle souffre de degradations gratuites et vice versa. Il faut massivement investir pour requalifier les rues, les routes et ce qui va avec trottoir eclairage, fleurs ...et une signalisation efficace aussi car marcher cest bien mais se perdre cest moins sympa surtout dans quelques quartiers abandonnés de Cergy.

    • anael23 juin 2013, 11:24

      je veux ajouter que l’animation du quartier se fait aussi à l’initiative des habitants. C’est à nous de créer des petits commerces, le secteur public (Mairie, agglomération) fait beaucoup de chose déjà. Pourquoi ne pas investir des endroits comme la cité artisanale où des locaux sont en ventes ?? De même entre cergy saint christophe et cergy le Haut, il y a beaucoup de maisons mais peu de commerce. Le chemin est agréable, esprit village mais on pourrait créer des tas de choses. Cergy a 27 ans seulement, Paris 1000 ans... il y a beaucoup à créer...

    • Sebsity24 juin 2013, 22:00

      Pour le Fil d’Ariane, je pensais aux trajets "utilitaire", histoire d’aller faire une course, voir des amis, et toujours dans l’optique d’un trajet court. Je reste persuadé que certaines personnes prennent la voiture alors que par le fil d’Ariane ils gagneraient du temps et pourraient faire des rencontres sympa, sans forcément avoir peur de tout.
      La voiture peut être aussi dangereuse voire plus (accident, vol, détérioration) en dehors des heures de pointe aussi dans ce cas-là ?
      Cergy n’est effectivement pas Paris, et c’est ça qui fait son charme également.
      Et c’est bizarre mais sans voiture, j’arrive quand même à sortir le soir ou le week-end !

  • Sebsity14 juin 2013, 11:39

    Bonjour, pas de contribution encore ! Je me lance ! J’ai souvent l’impression d’être un extra-terrestre quand je dis à mes connaissances qu’on peut marcher plus d’1 km ! Trop souvent, le réflexe de prendre la voiture par facilité et par gain de temps est invoqué. Pour les trajets courts, urbains, c’est complètement faux ! Que ce soit pour faire des petites courses, pour se déplacer sur les derniers km d’un trajet, la marche est très intéressante !

    Le partage de la voirie avec les piétons est à mon sens dans le même ordre d’idée que le partage avec le vélo. Pour cela par contre, les trottoirs doivent être praticables et non trop souvent entravés par des véhicules. De même que la traversée d’une voie sans feu tricolore ne doit pas être un défi dangereux !

    Je n’apporte pas trop une contribution constructive, mais simplement dire que marcher c’est reprendre le temps de découvrir d’autres aspects de la ville ou ailleurs, de ne jamais être en retard et être en meilleure santé !

    2 votes
    • Charlotte animatrice14 juin 2013, 12:41

      Merci d’ouvrir le débat :-) Vous parlez de marcher pour découvrir la ville : vous avez des exemples d’endroits particuliers à Cergy-Pontoise qu’on ne peut découvrir/avoir accès que par la marche ?

    • Sebsity14 juin 2013, 14:12

      Je pense au fil d’Ariane, qui permet de traverser Cergy d’est en ouest (ou inversement), aux sentes de Cergy Village, l’Axe Majeur en descendant vers les 12 colonnes et les étangs de Cergy, les bords d’Oise à Pontoise etc etc

    • m_d_19 juin 2013, 07:43

      En plus des lieux cités j’ajouterai que dans l’agglo, nous avons l’Hautil à découvrir à pieds uniquement, de nombreux bois (Cergy le Haut, Bois de Cergy, Vauréal (Bois de Lieu), Jouy le Moutier (la vallée juste à la limite de Vauréal) mais aussi deux espaces uniques : le chemin longeant les coteaux de l’Oise de Jouy le Moutier à Cergy Village permettant de faire la boucle d’Oise qui est une ancienne voie ferrée et puis la Base de Loisirs.
      La plupart de ces espaces sont interconnectés et c’est un atout qui est je trouve unique.
      On peut ainsi traverser des espaces considérés comme urbains par tous via ces lieux.
      J’en oublie comme à Osny (autour de Grouchy) Pontoise (le long de la Viosne) Saint Ouen l’Aumone (Abbaye de Maubuisson jusqu’à Liesse très beau cheminement) et Eragny.
      D’ailleurs il y a surement un travail à faire pour avoir un cheminement type PR continu de Pontoise à Osny Grouchy.
      Une carte IGN donne tout de suite une idée des possibilités.

      C’est cela qu’il faut mettre en valeur plus auprès des habitants mais aussi pour l’exploiter en terme de tourisme.

      JPEG - 735.4 ko
    • Marc9520 juin 2013, 18:59

      Les exemples donnés par M.D. rendent bien compte de l’attrait des itinéraires de ballade autour de Cergy. Et la liaison avec les quartiers d’habitation voisins (notamment l’Orée du Bois) est aisée et agréable par les cheminements piétons et son réseau de passerelles ou de passages sous les routes. Reste toutefois la question des itinéraires inter-quartiers, bien moins évidents - on a vite fait de se retrouver sur un parking ou sur une route, tout simplement parce qu’il n’y a pratiquement aucun balisage. Et certains trajets - majeurs, pourtant - sont totalement dissuasifs à pieds (essayez d’aller à pieds par exemple du lycée Kastler à l’université, ou, c’est le même trajet, de la direction du travail à la sécurité sociale ou à pôle emploi : le plus direct, c’est le boulevard de l’Oise en passant sous la dalle, faut vraiment le vouloir !) ; sauf à passer par les cheminements piétons, généralement invisibles depuis la route et très mal indiqués (lorsqu’ils le sont). Là, de grandes améliorations devraient être possibles rapidement.